Articles

Microsoft 365, la plateforme collaborative de la marque éponyme, n’en fini plus de séduire des nouveaux utilisateurs. Avec le premier confinement, qui avait eu lieu l’année dernière de manière simultanée pour plus d’un habitant sur deux dans le monde, Microsoft 365 avait connu un afflux massif et immédiat de nouveaux utilisateurs.

Ce premier confinement, puis le second l’année dernière, sont désormais derrière nous, mais Microsoft continue de gagner de nouveaux utilisateurs sur sa plateforme 365 selon un rythme toujours aussi soutenu.

Teams, le produit star

Dans la suite Microsoft 365, on trouve bien sûr les classiques Word, Excel, PowerPoint ; on a également l’intégration d’Exchange, ou même d’Active Directory pour les usages les plus avancés. Mais le produit qui, a lui seul, tire toute la suite 365 vers le haut et dont tout le monde parle, c’est Teams.

Initialement annoncé comme le simple remplaçant de Skype, Teams est, en réalité, devenu, une application de communication collaborative très complète, qui reprend des fonctionnalités propres à Exchange (intégration avec Outlook, planification de réunions, partages d’e-mails et de contacts), SharePoint (stockage et transfert de fichiers), OneNote (prise de note) et Skype Entreprise (messagerie instantanée, téléphonie et visioconférence).

Teams est également devenu le point central du travail collaboratif sur les applications Word, Excel, PowerPoint, etc.

En novembre 2019 (dernier chiffre connu avant le premier confinement), Teams comptait 20 millions d’utilisateurs quotidiens. Désormais, un an plus tard, plus de 120 millions de personnes font de Teams un socle essentiel de leur travail collaboratif quotidien.

Un rythme de mise à jour très soutenu

Pour continuer à satisfaire toujours plus d’utilisateurs, Microsoft ne ménage pas ses efforts, et a, notamment, adopté un rythme de mise à jour des produits 365 très soutenu. Pas une semaine ne passe depuis un an sans qu’une nouvelle mise à jour soit déployée.

La plupart de ces mises à jour portent sur des correctifs de sécurité ou de performance ; mais une fois par mois, Microsoft déploie également une mise à jour fonctionnelle. Cette semaine par exemple, c’est le produit OneDrive qui voit la taille maximale d’un fichier mis en ligne passer à 250 Go (avant, c’était 100 Go, et 15 Go avant l’été 2020).

Il est vrai que cette modification ne touchera pas tous les professionnels : peu d’entre nous utilisons régulièrement des fichiers aussi volumineux. Mais, cette modification répond pourtant a une demande de longue date des professionnels de la vidéo et de l’image, des métiers qui utilisent fréquemment des fichiers de plusieurs dizaines de Go.

Avec cette modification, Microsoft s’entends s’adapter toujours plus aux usages de tous les secteurs professionnels.